mercredi 22 juillet 2015

Auto-empathie, 1 minute d'arrêt !



Quand je ne peux pas rester avec ce qui est  ( ce que tu dis, ce que tu fais, ce que je dis, ce que je fais ) sans être envahie de jugements, de critiques ,  de je devrais, je ne devrais pas, quand même il faudrait qu’il, il n’a pas le droit  de … quand ça hurle tellement en moi que je ne peux plus entendre ce que tu dis …  c’est le signe qu’il est temps de retourner vers ma maison intérieure . De regarder ce qui s’y passe, où ça fait mal, qu’est-ce qui se dit et qu’est ce qui se vit.

Et j’écoute, sans avoir de projet sur ce qui va émerger, sans chercher à calmer ce qui crie. Et j’écoute aussi ce qui est frustré de ne pas trouver quel est le besoin derrière tout ce ramdam, ce qui est en colère que ça prenne du temps, et ce qui pleure de ne pas arriver à être disponible !

Parfois  cette écoute prend moins d’une minute, parfois beaucoup plus de temps, et j’ai besoin d’y revenir plusieurs fois.  Mais  au bout d’un moment quelque chose se relâche, s'apaise, se détend . Alors je suis à nouveau disponible pour te voir et  t’écouter.


3 commentaires:

  1. Bonjour Laetitia,
    C'est avec bcp de joie légère mêlée à une profondeur sincère que je découvre l'ensemble de tes dessins.
    Merci pr ces phrases-clés qui sont encore plus percutantes avec tes dessins.
    Ils nourrissent mes besoins d'apprentissage et de légèreté.
    Au plaisir de te revoir,
    Isabelle (Vivre ensemble)

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Laetitia,
    C'est avec bcp de joie légère mêlée à une profondeur sincère que je découvre l'ensemble de tes dessins.
    Merci pr ces phrases-clés qui sont encore plus percutantes avec tes dessins.
    Ils nourrissent mes besoins d'apprentissage et de légèreté.
    Au plaisir de te revoir,
    Isabelle (Vivre ensemble)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Isabelle,
      Je suis très heureuse de pouvoir être en lien avec toi via ton message.
      Très contente également que mes dessins contribuent à nourrir tes besoins d'apprentissage et de légèreté.
      J'aurai beaucoup de plaisir à te recroiser lorsque l'occasion se présentera. Je garde de toi un souvenir rempli de bienveillance et de douceur.
      Bises
      Laetitia

      Supprimer